La vie à vélo

Voyager en vélo? Pourquoi faire?

C’est une question que l’on nous pose souvent. Pourquoi en vélo? Pourquoi se faire autant de mal?

Capture d’écran 2020-02-22 à 14.06.57

  • Parce que c’est écologique!

C’est la première raison qui nous a poussé vers le voyage en vélo. L’idée de réduire l’empreinte carbone de nos voyage nous a vraiment séduits.

Aujourd’hui le côté écologique de ce mode de voyage nous plait toujours, mais il est à nuancer. Tout d’abord, nous qui essayons (du mieux que nous pouvons) de réduire au maximum nos déchets à la maison, nous nous retrouvons souvent à être obligés de consommer des produits emballés en voyage. Nous avons cherché des alternatives, mais vraiment, c’est très compliqué.

Deuxième point, voyager induit souvent d’autres déplacements qui eux sont polluants (bateau; avion; …)

Si le côté écolo est important pour nous, nous avons aussi découvert en voyageant ainsi, de nombreux autres avantages, qui font que nous ne voyagerions plus autrement aujourd’hui.

  • Parce qu’on prend son temps!

Et oui, en vélo, on prend son temps, et on profite de chaque kilomètre parcourus. Par exemple, nous avons eu la chance de traverser l’Avenue des Géants sur la côte ouest des Etats Unis. Cette traversée s’est faite sur plusieurs jours, nous avons donc campé au milieu de ces arbres magnifiques. Nous avons dû grimper quelques côtes (là je peux vous dire qu’on a le temps de les admirer ces Red Woods) pour ensuite vivre cette émotion intense d’une longue descente dans la forêt. Cette sensation est indescriptible! Cette route dans l’Avenue des Géant est vraiment mythique, nous avons donc vu beaucoup de touristes en voiture ou camping car, nous dépasser, s’arrêter sur un renfoncement pour prendre quelques photos et repartir aussitôt. Je pense sincèrement que nous ne garderons pas le même souvenir de cette route qu’eux.

  • Parce qu’on fait des rencontres incroyables.

Ben oui, parce que quand on voyage en vélo (encore plus en famille), on ne passe pas inaperçus. A chaque fois que nous rencontrons des gens, la conversation s’engage très facilement. Les encouragements, les félicitations ou les coups de mains ne manquent pas.

Cet Américain qui, nous voyant arriver dans son camping sous la pluie, nous a offert du saumon tout juste pêché, cet autre qui nous a donné de quoi faire du feu ce même soir.

Ces Albanais qui nous ont rejoint dans un champ, afin de vérifier que nous n’avions besoin de rien et de nous laisser sous la protection d’un chien et d’un grand feu de bois (il parait qu’il y a des loups en Albanie)

Ce pompier qui fait demi-tour avec son camion, pour rouler au pas derrière nous avec ses gyrophares, afin de nous faire passer en sécurité une côte assez raide, obligeant les voitures à se déporter.

Ce Canadien, qui vient nous chercher à l’aéroport au milieu de la nuit pour nous héberger chez lui.

Cet homme, rencontré en Grèce, qui offre des glaces aux enfants, cet autre, expatrié, qui se met à pleurer parce que nous lui disons quelques mots en Albanais…

Nous pourrions remplir des pages entières de ces rencontres magnifiques qui illuminent nos voyages.

  • Parce que pédaler ça fait du bien, aussi dans la tête.

Alors voyager en vélo, ce n’est pas forcément se faire du mal. Oui, bon, il y a forcément des moments plus difficiles que d’autres, mais si on s’écoute, on trouve le rythme qui convient à tout le monde. Julie, qui a la base n’est pas spécialement des plus sportive, peut confirmer qu’il n’est pas question ici de performance ou de dépassement de soi. Enfin, ça peut si on aime ça, mais ce n’est pas forcément ça. En revanche, le fait de produire un effort physique régulier et doux procure un vrai bien être et un sentiment de liberté indescriptible. Vraiment! c’est pas compliqué, au bout de plusieurs années de voyage en vélo, nous avons dû créer une glande de libération d’endorphine directement dans le fessier!

IMG_2082

 

  • Parce qu’on profite de la nature.

En vélo, on fait partie intégrante de notre environnement. Une manière de profiter vraiment de la nature, et notamment des animaux. C’est en vélo que nous avons pu voir le plus d’animaux au cours de nos voyages.

Comme ce jour où un ourson a traversé la route juste devant nous avant de se retourner pour nous regarder et remonter dans notre direction en passant le long des vélos. Ne voyant pas où était la mère, nous ne nous sommes pas arrêtés, mais nous avons pu l’observer de très près, c’était incroyable!

 

  • Parce que c’est l’aventure, même à côté de chez soi.

Nous ne voyageons pas à vélo uniquement dans des pays éloignés. Nous aimons aussi rouler sur deux ou trois jours, en partant directement de la maison. Et comme il est possible en vélo, de rouler aussi dans les chemins, nous pouvons facilement quitter la route pour nous retrouver en pleine nature. Rouler dans la campagne, dormir en tente en bivouac, se réveiller aux sons de la nature, cuisiner sur un réchaud, c’est déjà l’aventure!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s