Conseils pour débuter les voyages en vélo, Matériel, Trucs et astuces

Nos découvertes qui aident au quotidien

Depuis cinq ans que nous voyageons en vélo, nous avons fait quelques découvertes toutes simples qui nous ont vraiment aidés au quotidien. On partage ces bonnes trouvailles avec vous!

Capture d’écran 2020-02-20 à 12.09.11

  • Des vêtements utiles, résistants et pratiques

Les vêtements en laine de mérinos.

Ils sont un peu chers, mais ils valent le coup, ils sont thermorégulants (tiennent chaud quand il fait froid, et au frais quand il fait chaud) et ne sentent pas la transpiration. Pour ceux ou celles qui ont des pieds expressifs, les chaussettes en laine de mérinos peuvent améliorer le quotidien lorsqu’on dort en tente (ou lorsque l’on est accueilli chez l’habitant)!

Les culottes ultrafines

Une découverte avant le départ pour notre voyage d’un an, et franchement c’est top, pour vous mesdames (enfin, pour les hommes ça peut peut-être se tenter…) Elles viennent de chez Darjeeling (ligne soft stretch) et sont en taille unique (si si!) L’avantage, elles se lavent hyper facilement, sèchent très vite, et ne se sentent pas du tout sur le vélo.

Les T-shirt anti UV

Un vrai plus quand on voyage dans des pays chauds. Ils évitent d’avoir à se tartiner de crème solaire. En Albanie, nous avons réussi à attraper des coups de soleils malgré nos T-Shirts standards, alors que les enfants équipés en anti-UV ont été indemnes.

Les surchaussures

Rouler sous la pluie ce n’est pas simple, et avoir les pieds mouillés c’est vraiment désagréable. Mais quand il faut remettre des chaussures trempées de bon matin, là franchement ça met un coup au moral. Nous avons donc pris l’habitude de rouler en sandales et de garder nos baskets au sec, afin de les mettre une fois à l’abri (les sandales ça sèche vite…). Ce système risque de montrer ses limites au mois de mars, lorsque nous remonterons la côte est des Etats Unis. Nous avons donc prévu de tester des sur chaussures en silicone… Elles ne sont pas chères, et semblent pratiques. Nous viendrons indiquer dans quelques mois si elles font définitivement partie des bon plans ou des fausses bonnes idées!

Les scratch qui tiennent le pantalon

Les enfants ont très souvent déchiré leur pantalon, qui venait se coincer dans le pédalier. Nous avons donc trouvé, pour résoudre ce problème, des sangles qui se scratchent et qui resserrent le pantalon sur la cheville. C’est bête, c’est pas cher et comme c’est fluorescent ça augmente la visibilité. On aurait bien aimé y penser avant d’arracher 3 pantalons!

Capture d’écran 2020-02-20 à 11.14.03

  • Pour l’hygiène

Le savon à tout faire de Dr Bronner

C’est une maman d’élève qui en a offert une bouteille à Julie avant notre départ (Merciii!). Depuis, nous l’utilisons pour tout! Savon, shampoing, lessive, liquide vaisselle… Il n’y a qu’en dentifrice que nous n’avons pas testé!

Capture d’écran 2020-02-19 à 15.41.17

La moon cup

Vraie découverte qui simplifie la vie en général, mais encore plus en voyage en vélo. La coupe menstruelle en silicone s’utilise comme un tampon, mais elle se nettoie ensuite à l’eau. Pas de déchet, pas d’odeurs, pas de paquet de protections périodiques à trimballer!

Le bicarbonate de soude

Un peu moins utilisé depuis le savon qui fait tout, mais nous avons toujours avec nous du bicarbonate de soude. Il est très utile pour tout laver (y compris les dents!) et est complètement biodégradable, donc on peut l’utiliser dans la nature.

Les lingettes et/ou chiffonnettes

Nous avons avec nous des chiffonnettes (c’est plus écolo) que nous avons cousues dans de vieilles serviettes micro-fibres. Mouillées avec un mélange eau-savon Dr Bronner, c’est très pratiques pour se débarbouiller. Sauf qu’il faut rincer. Lorsque l’eau est à économiser, on utilise des lingettes. Bon, à la base, on n’est pas trop fan des produits jetables, question écologie c’est vraiment pas top. Mais nous en avons trouvé des biodégradables (c’est déjà ça) et franchement, lorsqu’on roule plusieurs jours sans avoir de douche, les lingettes, ça fait du bien.

  • Des petits équipements pratiques

La lampe solaire qui se gonfle

Une super trouvaille! Elle éclaire vraiment bien, se charge au soleil (pour de vrai) et tient bien la charge. Comme elle est gonflable, elle se raplaplate facilement en se dégonflant et se range facilement. En plus, elle est très légère. Les nôtres viennent du vieux campeur et sont de la marque Luci.

Capture d’écran 2020-02-19 à 15.51.51

 

La couverture de survie

Oui, alors, ce n’est pas tellement la découverte de la couverture de survie que nous avons faite, mais plutôt son utilisation. Aux mois d’octobre, novembre, contrairement à notre idée première, il fait froid, la nuit, en Californie! Du coup, nous avons étendu notre couverture de survie sur le sol de la tente, sous nos matelas. Et nous avons vraiment senti la différence! C’est bête, hein, mais on s’est caillé les miches quelques nuits avant d’y penser…

Notre système pour le café

Rendons à César… C’est grâce à des amis cyclotouristes que nous avons trouvé le système idéal pour faire notre café. (S’ils passent par là, grosses bises à David et Cathy!)

Nous avons donc un support pour filtre à café (qui se raplaplate aussi), dans lequel nous mettons des filtres, même s’il est prévu pour fonctionner sans (en fait les grains se coincent dans la grille et c’est trop long).

Une petite bouilloire, pour obtenir rapidement de l’eau chaude. (800ml).

Et une thermos 500mL, pour stocker le café en plus, et nous permettre une petite pause café (chaud) dans la matinée. Et ça franchement, c’est le pied!

Là encore, nous nous sommes fournis au vieux campeur, dans la marque Sea to Summit pour le support de filtre, et Primus pour la bouilloire.

Capture d’écran 2020-02-19 à 15.59.50Capture d’écran 2020-02-19 à 16.01.59Capture d’écran 2020-02-19 à 16.05.48

Des verres qui se plient, des tassent qui s’attachent

Là encore, de la marque Sea To summit. Ils sont légers, résistants et en plus, ils sont gradués. Un vrai plus! Ce sont les verres/tassent des enfants

Capture d’écran 2020-02-19 à 16.08.04

Pour les adultes, nous avons des mugs avec mousquetons, nous pouvons les clipser sur les sacoches. Ils ont aussi une double paroi, ce qui fait qu’on ne se brûle pas les mains avec le café! (Mais qu’on ne peut pas réchauffer le café en posant la tasse sur le feu…)

Les nôtres sont de la marque Chullanka.

Capture d’écran 2020-02-19 à 16.10.19

L’utilisation du smartphone

Bon, ça, ça parait bête, mais nous avons hésité longtemps à partir avec un appareil photo, une go pro ou autres appareils qui peuvent avoir leur utilité en voyage, en plus de notre téléphone. Franchement, à notre mesure, le smartphone suffit amplement. Appareil photos, vidéo, GPS, lecteur MP3, stockage d’exercices pour l’école, retouche de photos, communication (ben voui), traducteur… C’est fou tout ce qu’on fait avec notre smartphone!

Des sachets plastiques et sacs en tous genres

Vraiment, les sachets et les les sacs en tous genres, c’est hyper important! ça permet de compartimenter les sacoches (On en parle dans notre article sur les sacoches), ça permet d’imperméabiliser (on range nos passeports, nos carnets dans des sachets zipés pour congélation par exemple). Bref, on adore les sacs en toile, ou imperméable. Nous en avons trouvé à la vente, pour éviter l’aspect jetable, mais ils étaient assez chers, et finalement, le sac congélation va très bien!

La laisse pour chien qui se rembobine

Oui, on sait, vous vous demandez en quoi une laisse qui se rembobine peut bien être utile en vélo… Et bien parce qu’on l’utilise pour donner un coup de pouce aux enfants lorsqu’ils en ont besoin. On tire la laisse au maximum, on la fixe dans la sacoche sous la selle d’un vélo adulte et on entortille la ficelle autour du guidon du vélo enfant, en laissant la longueur maximum voulue. On peut ainsi tirer le vélo enfant, la laisse se rembobine si l’écart entre les deux vélos se resserre.

Le gros scotch

C’est facile à transporter (on passe la sangle de fermeture d’une sacoche à l’intérieur du rouleau et il pendouille tranquillement) et c’est vachement pratique! ça répare tout un tas de choses, comme les attaches de sacoche par exemple (voir sur la photo) ou les fixations de garde-boue! Franchement ce rouleau de scotch que l’on a emporté un peu par hasard (Il nous avait été utile pour faire nos paquets pour prendre l’avion et nous avions oublié de le laisser sur place…) Il nous a sorti de tout un tas d’embêtement! Nous ne partirions plus sans un rouleau de gros scotch!

Capture d’écran 2020-02-20 à 10.37.29

 

 

Les fausses bonnes idées

Oui parce qu’on en a eu aussi… Et si ça peut vous éviter de les faire, c’est pas plus mal!

La popote qui se plie?

On n’était pas tout à fait d’accord pour ranger la popote qui se plie dans cette catégorie. Elle est en effet assez pratique cette popote qui se plie de chez Sea to Summit, mais elle a des inconvénients non négligeables. Le premier c’est qu’on ne peut pas l’utiliser directement sur le feu. Or, dans nos voyages, nous avons souvent été amenés à cuisiner sur le feu. Nous avions donc avec nous, en plus, une petite casserole de voyage. L’aspect gain de place était donc amoindri!

Deuxième problème, celui qui nous a amené à nous en séparer, c’est qu’étant en silicone, elle garde l’odeur des aliments. Nous l’avons donc retrouvée un matin, grignotée par les souris… Vu le prix de cet article, franchement, ça fait suer!

IMG_4678

Nous avons donc dû remplacer notre équipement de cuisine. Nous avons opté pour un ensemble chez Kathmandu (magasin de sport de Nouvelle Zélande) où tous les éléments s’emboitent. Au final, on gagne plus de place de cette manière là.

Partir en voyage long avec du matériel neuf

Lorsqu’on prépare un voyage au long cours, on imagine que partir avec du matériel flambant neuf est une garantie pour éviter d’avoir à gérer des réparations. Mais c’est une fausse bonne idée. Il est plus important de partir avec du matériel que l’on connait bien (savoir monter sa tente rapidement dans la nuit et sous la pluie c’est primordial!) et ça évite aussi les mauvaises surprises. Nous avons dû, par exemple, changer de matelas juste avant de partir et nous ne les avons testés que sur un weekend. Il est rapidement apparu, une fois partis, que ces matelas devaient avoir un défaut de fabrication, car ils crevaient à répétition… Nous les avons réparés une bonne dizaine de fois chacun, pour finalement les remplacer en route…

Acheter de mauvaise qualité

Le piège dans lequel on tombe inévitablement lorsqu’on débute en vélo. Vu le prix des équipements (sacoches, vêtements, vélos…) on a très vite envie de choisir son matériel au moins cher sur internet. Voyager en vélo met l’équipement à rude épreuve et nécessite du matériel de qualité. Nous avons tenté des sacoches lambda, trouvées sur internet et peu chères pour notre première sortie (un weekend), elles n’ont pas passé la première journée! Pas économique du tout au final!

Décathlon, nous apparait comme une entrée de gamme intéressante notamment pour les vêtements ( nous sommes habillés à 90% chez Décathlon, et ça va très bien comme ça!) pour le reste, c’est plus mitigé. Bien que progressivement, ils développent toutes une gamme de produits concernant le voyage à vélo, nous avons opté pour des marques plus chères mais qui ont déjà fait leurs preuves (MSR, Vaudé, Ortlieb, Sea to Summit).

Pour nous équiper nous avons eu souvent recours aux ventes d’occasion. Vendant nous même facilement nos anciens articles car ces marques sont connues et recherchées. Par exemple, nous avons revendu notre tente MSR 3 places, pour acheter le modèle supérieur 4 places. En achetant progressivement, nous nous sommes ainsi bien équipés sans trop nous ruiner.

Négliger l’éclairage

Nous sommes partis avec des petites lampes qui avaient pour ambition de nous faire voir, sans nous éclairer, partant du principe que nous ne roulerions pas de nuit. Sauf que là aussi, c’est une erreur. Ces lampes sont absolument insuffisantes, même pour se rendre simplement visible. Nous avons très vite eu besoin de les changer pour des lampes bien plus puissantes (et plus chères), pour des questions de sécurité. Aujourd’hui, les quelques semaines passées sans ces puissantes lumières nous semblent complètement aberrantes.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s