Non classé

CE1 en vélo

En français

Les élèves se perfectionnent en lecture. Ils doivent gagner en fluidité, en autonomie et doivent être amenés à affiner leur compréhension, notamment dans le domaine de l’implicite (Comprendre ce qui n’est pas dit explicitement dans le texte).

Comment faire?

On propose de petits textes à faire lire à voix haute en essayant d’en faire un moment de plaisir (je lis-tu lis; je lis en sautant des mots, tu trouves où je me suis trompée, on lis comme un robot, comme une sorcière, en faisant peur…)

Pour trouver des textes, on peut consulter les excellents blogs de mes collègues blogueurs, perso, je me fournirai chez:

Ipôtame; Zaubette; Maliluno;…

Pourquoi utiliser ces textes et non les livres numériques me demander-vous, et bien parce que ces textes là ont été choisis, découpés, simplifiés par des enseignantes et seront du coup plus à la portée d’un lecteur débutant.

Pour affiner la compréhension, il est important de lire encore des textes à son enfant. Je pense choisir quelques romans à lire à mes garçons (pour le moment nous sommes dans Harry Potter, mais nous arriverons vite au bout de la saga…) Les titres ne manquent pas, Roald Dahl, Jean-Claude Mourlevat, Lemony Snicket… L’important est que l’histoire plaise à tout le monde. Après la lecture offerte, on échange sur ces émotions, ce qui va se passer etc… On peut aussi s’amuser à attraper des mots qui nous intéressent parce qu’on ne les connait pas, on cherche sa définition, des synonymes, des contraires, on essaie de les utiliser dans la journée…

Pour ce qui est de l’étude de la langue, les élèves de CE1 commencent à aborder les notions simples de grammaire (identifier un nom, un déterminant, un verbe, un adjectif; trouver le sujet d’un verbe) Il doit être capable d’effectuer les accords simples (déterminant-nom et sujet-verbe). Il doit commencer à identifier les terminaisons des verbes du premier groupe (en -er) et savoir conjuguer être et avoir au présent, à l’imparfait et au futur. Mais on ne panique pas, en CE1 on découvre ces notions, les élèves les retravailleront lors du CE2, et même en CM.

Comment faire?

Pour ces compétences, je vais m’appuyer surtout sur les phrases que Gabin écrira dans son carnet de voyage.

On peut également proposer des jeux d’écriture. On part d’une phrase écrite au singulier et on cherche ce qu’il se passe si on met au pluriel, au passé, au futur…

Les jeux de cadavre exquis peuvent être faits en famille et sont propices aux réflexions grammaticales et orthographiques, une fois l’activité réalisée, chaque enfant choisit une histoire à corriger.

 

En mathématiques

En CE1 les élèves commencent par consolider leur connaissance des nombres jusqu’à 100.

Il ne s’agit pas d’aller trop vite sur les plus grands nombres et savoir réciter les nombres jusqu’à 100 ne suffit pas. Il faut avoir une vraie conscience de ces nombres. Pour cela, on varie les représentations. Puis, lorsque l’enfant est prêt, on passe la centaine. On commence à travailler les nombres de 100 à 199 puis, quand l’enfant est bien à l’aise, on passe aux autres centaines.

Comment faire?

On joue avec les nombres, on devient ami avec eux. Un ami, c’est quelqu’un qu’on connait bien, alors, on cherche tout ce qu’on connait sur un nombre pour être ami avec lui!

Comment être ami avec 56? Que sait-on sur lui,

Nombre de dizaines et d’unités, comment le dessiner, comment l’écrire, comment le placer sur une droite graduée, est-il pair ou impair, connait-on des opérations pour l’obtenir?

Pour choisir ce nombre du jour, on peut utiliser notre environnement: nombre de kilomètres à faire ce jour, résultat d’une énigme mathématique, nombre de jours passés dans un pays…

Les enfants de CE1 doivent aussi être amenés à résoudre des problèmes variés. Pour le coup, en voyage ces situations seront facilement issue de notre quotidien! Pour y parvenir, on travaille les opérations posées, mais pas essentiellement, le calcul mental ou en ligne sont bien plus riches en terme de compétences mathématiques. L’utilisation des outils technologiques est aussi pertinente.

En CE1 on travaille également les différentes unités  de mesures. Là, vraiment, pas besoin de cahier. La vie quotidienne est vraiment un support idéal. Mesurer le temps, apprendre à lire l’heure, Mesurer les distances, les longueurs, les volumes, les masses, on utilise les problématiques quotidiennes. Pour ce qui est de la monnaie, le mieux est encore de tenir les comptes avec les enfants.

Pour ce qui est de l’espace, nous comptons leur faire lire les cartes, mais pas ou peu de géométrie en perspective (si des idées me viennent, je vous tiens au courant!)

 

 

 

1 réflexion au sujet de “CE1 en vélo”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s